Glee, “Britney 2.0”

Glee – 4.02, “Britney 2.0”

J’avais prévu d’en finir avec Glee avec le final de la saison 3. Si j’avais plutôt bien apprécié la fraîcheur apportée par la série lors de la première saison, j’avais attendu trop longtemps pour arrêter les frais. Les intrigues en bois, les personnages (de plus en plus imbuvables) qui changent de caractère comme de chemise, les chansons piètrement interprétés, le côté gay-friendly trop poussé qui finit par m’exaspérer, l’impression d’être un vieux trentenaire en train de regarder Les Télétubbies, non, il fallait dire stop !

Malheureusement, je suis faible car il a fallu que Kate Hudson signe pour participer à la saison 4 pour que je replonge. Oui, parfois, ça m’arrive, une série m’emmerde mais un choix de casting peut me faire changer d’avis. Pour le temps que ça durera…

En ce qui concerne ce deuxième épisode de la nouvelle saison, côté musical, à moins d’être fan de Britney, ce n’était pas génial.

Côté intrigues, ce n’est pas non plus très rose. On se paie déjà un triangle amoureux avec trois des nouveaux personnages (pfff !). La pseudo-dépression de Brittany -un personnage qui m’a toujours laissé complètement indifférent et dont les répliques ne doivent faire rire que les moins de 12 ans- n’était bien sûr qu’un prétexte pour faire un nouveau thème autour de Britney, cette fois-ci sur son côté obscur (un poil culotté sachant que la chanteuse officie l’heure plus tôt sur la même chaîne dans X-Factor).

Pendant ce temps-là, à New York, Rachel affronte Cassandra (Hudson) avec plus ou moins de réussite (je n’avais jamais remarqué à quel point Rachel s’habillait avec autant d’élégance, à un point où ça en devient ridicule – on n’est pas dans Gossip Girl, à ce que je sache…). La prof ultra-sévère qui veut faire ressortir le meilleur de ses élèves, c’est assez cousu de fil blanc, mais bon, que voulez-vous, c’est toujours sympa de voir jouer Kate Hudson, enfin… plus ici que dans toutes ces pauvres comédies romantiques qu’elle a tournées ces dernières années.

Bref, après un season premiere plutôt réussi, on retombe dans du Glee plus casse-couilles mais encore supportable. Bon, sinon, la saison US démarre officiellement dans deux jours…

Visuel : FOX.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s