Into her eyes

Fringe-309

Fringe 3.09, « Marionette »

Je craignais un peu le premier épisode post-intrigue « Double Olivia » et malheureusement, j’avais (un peu) raison.

D’abord, quelle drôle d’idée de nous proposer une intrigue stand-alone sans relief. Si le début de l’épisode m’a plutôt intrigué, j’ai très vite compris qu’on avait affaire à une sorte de Dr Frankeinstein et je me suis vite lassé de cette histoire assez glauque (mention à la scène -bien réalisée il faut le reconnaître- de danse de la « morte », brrrr !).

Le pire, c’est qu’on se sert plutôt maladroitement de l’histoire du jour pour faire écho à la situation psychologique d’Olivia. Peut-être étais-je en train de sortir de l’épisode, mais non, je ne crois pas, ce « truc de regard dans les yeux », ce n’était pas très malin, surtout qu’on compare ici une jeune femme normalement constituée et en bonne santé (Olivianate) avec une espèce de zombie…

Dommage, car la plupart des scènes entre Peter et Olivia étaient plutôt bien vues. Comme on pouvait l’imaginer, la révélation de Peter au sujet de sa relation avec Olivianate renforce le sentiment de malaise post-retour « dans notre univers » chez notre Olivia. Quelqu’un qui ouvre votre courrier, c’est déjà très énervant, mais qu’on vous vole votre histoire d’amour, là franchement, c’est la goutte qui fait déborder le vase.

Non, je ne peux comprendre, c’est un peu comme si mon frère jumeau sortait avec Yvonne, ça me foutrait un peu les b*****. Bon, sauf que je n’ai pas de frère jumeau et que… mouais, passons !

Cette intrigue a finit par me faire penser à Dynastie ! Oui, oui, on peut évoquer Dynastie en parlant de Fringe. Cela m’a fait penser à la fameuse intrigue où Krystle est enlevée et est remplacée par son sosie. Et tout comme notre cher Peter, Blake Carrington était persuadé qu’il vivait avec sa vraie femme, même en la regardant dans les yeux. Sauf qu’aux dernières nouvelles, Fringe n’est pas un soap. Ok, ce n’est pas plus réaliste, mais là n’est pas la question.

Fringe-309b

Bon, j’insiste peut-être un peu trop sur ce point de détail car il y avait pas mal de bonnes scènes, et en particulier, celle d’Olivia dans son appartement lorsqu’elle retrouve le T-shirt de Peter dans sa machine. Olivia se sent pour ainsi dire violée, psychologiquement parlant. C’était assez touchant et Anna Torv est remarquable. Mention également à la scène Olivia/Broyles au début de l’épisode, compte tenu de qui s’est passé lors des deux épisodes précédents.

Au final, je ne dis pas que mon enthousiasme pour Fringe est un peu retombé, j’ai juste baillé devant l’intrigue du jour et pinailler sur un morceau de scène. Disons qu’après une série d’épisodes particulièrement passionnants, j’éprouve quelques difficultés à revenir vers du Fringe classique, ce qui a pu, je l’avoue, affecter mon visionnage de l’épisode.

Prochain épisode le vendredi 21 janvier, « Firefly »…

Photo : Fringe 3.09/FOX.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s